Offres d'emploi Connexion

Nos actualités

Baromètre de l'emploi #4 - Mars

Baromètre de l'emploi #4 - Mars

2021 vs 2019 — Ou comment 2020 se transforme en année blanche 

Nous vous en avions parlé le mois dernier, avec la crise sanitaire et la mise en place d’un confinement en mars 2020, la chute des embauches était massive à ce moment. Pour ce baromètre de l’emploi, afin de ne pas perturber la lecture des données, nous avons choisi de vous présenter les chiffres de l’année 2019.

Ainsi, si l’on regarde au niveau national, le chiffre d’affaires du travail temporaire en mars enregistre une spectaculaire hausse de 28 % par rapport à 2020, si l’on se rapporte à 2019 la situation est beaucoup plus nuancée…-15,4 % ! Dans le même temps, le nombre d’heures facturées suit le même phénomène 29 % vs 2020, -16,4 % vs 2019. En l’état restons calmes et buvons frais, la situation est toujours tendue.



Un marché qui reprend doucement de la couleur 

En mars, la production industrielle augmente de 0,4 point après une baisse significative en février (-4,8 %). Idem côté PIB, le 1er trimestre 2021 rapporté à 2020 enregistre une hausse de 0,4 %, reprise timide on vous le disait le mois dernier…


En détail, l’intérim subit une baisse dans l’ensemble des secteurs à l’exception des transports et de la logistique (+5,5 % vs mars 2019). L’industrie, le commerce et le BTP se situent eux en deçà de la tendance moyenne des autres secteurs avec respectivement 13,5 %, -11,4 % et -10,3 % par rapport à mars 2019.

Avec une contraction de 5,1 % sur deux ans, les services enregistrent une baisse un peu moins marquée que la moyenne. 

Mars 2021 mis en perspective avec mars 2019 fait apparaître que les emplois intérimaires d’ouvriers non qualifiés (-7,0 %) et de cadres et professions intermédiaires (-7,5 %) ont mieux résisté que ceux d’ouvriers qualifiés (-10,1 %) et d’employés (-11,2 %). 



Au niveau régional, départemental


Rapporté à mars 2019, le secteur de l’intérim enregistre une baisse de -5,9%. Les secteurs les plus touchés sont le BTP (-12,9 %) et le commerce (-21,1 %). Les tendances territoriales sont également globalement en baisse. Certains départements s’en sortent bien (Allier +11,5 %, Haute-Loire +7,6 %) d’autres sont à la traine comme l’Ardèche -23,7 %, le Cantal -13,2 %, la Savoie -13,2 %.


Le département de l’Isère comptabilise quant à lui une baisse de -2,5 %.



Notre analyse pour les tendances à venir 


On le voit, le marché de l’emploi continue d’enregistrer une baisse si l’on se rapporte aux années précédentes. Cependant, nous ne pouvons qu’être optimistes pour les mois à venir. La réouverture des terrasses, le déconfinement et le décloisonnement progressif de notre économie suggèrent une lente reprise des secteurs. Affaire à suivre pour le mois d’avril ! 

Créer une alerte